Actualités

La Collectivité Territoriale de Martinique : Bilan

Au 1er janvier 2016,la Collectivité Territoriale de Martinique se substitue au Conseil Général et au Conseil Régional et exerce sur le territoire des compétences très étendues:
• La coopérationrégionale
• Le développementéconomique
• Le développementsanitaireetsocial
• L’éducationetlaformationprofessionnelle
• Le développementculturel,scientifiqueetsportif
• L’aménagementduterritoireetletransport

En savoir plus : Voir PDF OU Diaporama joint

La protection des données personnelles des salariés devra être renforcée

Dès le 25 mai 2018, le règlement général de protection des données (RGPD) du Parlement européen entrera en vigueur. Les services RH ne seront pas épargnés, car ils devront réexaminer l'ensemble des traitements portant sur les données personnelles des salariés. Eclairages avec Cécile Georges, Chief Privacy Officer chez ADP.

Rapport SmartMarket 2017 sur la valeur du BIM pour les infrastructures

Cette enquête, menée auprès de personnes travaillant sur différents projets d'infrastructure des transports, a permis de démontrer les avantages du BIM, notamment dans les secteurs ferroviaire, aéroportuaire et des routes intelligentes. Le rapport inclut d'autres articles qui révèlent les avantages du BIM pour les propriétaires d'infrastructures, tout particulièrement en termes d'urbanisme et de gestion des ressources.

Harcèlement moral au travail : l’entreprise a sa part de responsabilité

En cas de harcèlement moral au travail, la personnalité pathologique du harceleur est souvent considérée comme seule cause de la situation. Pourtant, les facteurs de harcèlement moral sont nombreux, et peuvent notamment être organisationnels. Dans ce cas, ils touchent au fonctionnement de l’entreprise dans son ensemble et relèvent directement du pouvoir de direction de l’employeur. Celui-ci a tout intérêt à les identifier, car ils constituent la clé de voûte de la lutte contre le harcèlement moral au travail.

CSG, Cotisations... Estimez votre gain de salaire en 2018 grâce à notre simulateur

La loi de finances pour 2018 a acté la suppression à partir du 1er janvier 2018 de la cotisation salariale d’assurance maladie (0,75 % du salaire brut) et la réduction de la cotisation salariale d’assurance chômage (de 2,40 % à 0,95 % du salaire brut). Au 1er octobre 2018, la cotisation chômage disparaîtra complètement, permettant un nouveau gain de pouvoir d’achat pour le salarié.Les baisses de cotisations sociales sur le salaire entrent en vigueur en deux temps, d’abord au mois de janvier, puis au mois d’octobre.

Pages