Actualités

En France : "Quand le bâtiment va, tout va" : la vérification

Quand le bâtiment va, tout va. La formule, qui date du 19ème siècle, est de Martin Nadaud, maçon avant de devenir député puis préfet. Cette vérité consacrée pose la construction comme principal moteur de la croissance, capable d’entrainer et de faire prospérer le reste de l’économie. Pourtant, le poids de la construction dans la valeur ajoutée n’a cessé de se réduire. D'ailleurs, tout comme on parle de "désindustrialisation", on pourrait parler de la "déconstruction" de nos économies.

APL, HLM : pourquoi Macron s'en prend aux bailleurs sociaux

Emmanuel Macron et les organismes HLM sont en conflit ouvert. Et pour cause, la pilule de la loi de finances est dure à avaler : pour 2018, est prévue une baisse générale des APL de 1,7 milliard d’euros, uniquement concentrée sur les 2,2 millions des ménages du parc social qui la perçoivent. Et pour que ces locataires ne subissent aucune perte, le gouvernement a décidé, manu militari, de contraindre les bailleurs sociaux à compenser en intégralité cette baisse par une réduction équivalente du loyer.
 

Note de frais : les justificatifs papiers ne sont plus obligatoires

"Un arrêté de mars dernier pourrait permettre un passage à une gestion 100 % numérisée des notes de frais, puisqu'il n'est plus nécessaire de conserver les originaux des justificatifs." Cecile Desjardins journaliste aux Echos.

Suite à une étude réalisée auprès de 510 salariés déclarant des notes de frais au moins une fois par trimestre, elle apprend qu'une grande partie des personnes interrogées travaillent encore à l'ancienne :

Travail détaché : une avancée mais il ne faut pas oublier les contrôles

L'accord trouvé par les ministres européens sur la révision de la directive sur le travail détaché est une première étape pour les acteurs du Bâtiment. Cependant, Jacques Chanut (FFB) et Patrick Liébus (Capeb et EBC) insistent : la lutte contre le dumping social passe aussi par les contrôles.

Entretien avec Laurent Berger Secrétaire Général de la CFDT : " Si on veut changer la société, il faut commencer par changer le travail "

Quel rôle un syndicat peut-il jouer dans les transformations en cours du marché du travail ? Le secrétaire général de la CFDT, qui n’a pas caché sa déception après la promulgation des ordonnances, entend peser sur les réformes à venir de l’assurance chômage et de la formation professionnelle. Il veut également réinvestir la question du travail et de la gouvernance des entreprises. C’est une question de survie du syndicalisme « qui est mortel », assure Laurent Berger.

Pages