Economie

Amendements déposés á l'Assemblée Nationale par le Député Serge Letchimy sur la réduction de l'abattement fiscal dans les outre-mer et la suppression de la TVA perçue non récupérable.

Réponse du Depute S. Letchimy au courrier adressé par le Président du SEBTPAM, Steeve PATOLE, en date du 15 octobre 2018, concernant les articles 4 et 5 de la loi de finances 2019. (Voir piece jointe)

5 idées reçues sur le prélèvement à la source

Le prélèvement à la source, applicable à compter du 1er janvier 2019, est à l'origine de nombreuses questions et inquiétudes pour les contribuables salariés. Même si les règles de calcul de l'impôt sur le revenu ne changent pas, ce sont les modalités de paiement qui sont lourdement bouleversées. Le principe paraît simple car l'impôt est prélevé directement sur le salaire, et pourtant des idées reçues émergent. Nous faisons le point pour vous…

« Le prélèvement à la source n'est pas adapté à notre système fiscal »

Virginie Pradel, fiscaliste, présidente de l'Institut Vauban, nous livre son point de vue concernant le prélèvement à la source et plus particulièrement sur les complications liées au système fiscal français. Complications pour les foyers fiscaux des couples et aussi pour les entreprises qui ont a charge de prélevement de l'impôt.

En savoir pluuss ICI

Propositions du Président du MEDEF Geoffroy Roux de Bézieux pour une réforme de l'assurance chômage.

Trois causes pour remettre à plat le système d'assurance chômage :

* Avant tout, il faut rappeler que les problèmes de recrutement sont devenus la préoccupation numéro un des chefs d'entreprise. Il y a, à la fois, un sujet de compétences, un problème géographique avec des zones sinistrées en France et une question d'efficacité du marché du travail. On a ce paradoxe invraisemblable d'un chômage structurel supérieur à 8 % depuis quinze ans et des emplois qui restent non pourvus. Nous sommes le seul pays de l'OCDE qui fonctionne comme cela.

Le prélèvement à la source encore des incertitudes.

Par communiqué de presse, le ministère de l’Action et des comptes publics a récemment précisé que les différentes options relatives au taux du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu étaient ouvertes jusqu’au 15 septembre 2018 (communiqué n°373 du 27 août 2018). Dans le même temps, cette fin de semaine a été marquée par les doutes du Président de la République sur le maintien de l’instauration du prélèvement à la source au 1er janvier prochain.

Pages