Economie

L'État souhaite prendre dans la trésorerie des (grandes) entreprises

Alors que la baisse du taux de l'impôt sur les sociétés apparaîtra dans le projet de loi de finances 2017 -présenté le 28 septembre 2016-, l'État songe à anticiper notamment la perception du dernier acompte de l'IS des grandes entreprises, selon des informations du journal Les Echos. Cette mesure fait partie de plusieurs idées qui doivent encore être arbitrées.

Ce que veut François Fillon pour les PME

40 milliards d'allégements sociaux et fiscaux pour les entreprises. C'est ce que promet François Fillon, candidat à la primaire de la droite pour 2017. La Tribune détaille son programme économique. "Dès la fin 2017, 25 milliards d'euros seront consacrés à de nouveaux allégements de charges employeurs", indique le quotidien en ligne. Le CICE sera transformé en allégements de charges sociales définitifs. Le taux de l'impôt sur les sociétés sera progressivement abaissé à 25 % (10 milliards d'euros seront consacrés à cela).

Le compte entrepreneur investisseur pour stimuler le financement des start-up ?

Annoncé brièvement en parallèle de la baisse de l'impôt sur les sociétés vendredi 9 septembre par Michel Sapin, le compte entrepreneur investisseur (CEI) sera inscrit dans le projet de loi de Finances 2017. Le dispositif est très attendu du côté des investisseurs et des start-up notamment.

La mise en place du CEI devrait faciliter l'investissement des "business angels" en leur permettant de reporter l'imposition de plus-value, selon l'Express Entreprise.

Le compte entrepreneur investisseur pour stimuler le financement des start-up ?

Annoncé brièvement en parallèle de la baisse de l'impôt sur les sociétés vendredi 9 septembre par Michel Sapin, le compte entrepreneur investisseur (CEI) sera inscrit dans le projet de loi de Finances 2017. Le dispositif est très attendu du côté des investisseurs et des start-up notamment.

La mise en place du CEI devrait faciliter l'investissement des "business angels" en leur permettant de reporter l'imposition de plus-value, selon l'Express Entreprise.

Impôts à la source : quid des intérimaires ?

Alors que le dispositif du prélèvement à la source devrait entrer en vigueur au 1er janvier 2018, vous êtes nombreux à vous interroger sur son application en cas de contrat d'intérim ou de travail chez plusieurs employeurs. Voici comment le ministère des Finances prévoit de mettre en place l'impôt à la source dans ces cas-là....

En savoir plus : ICI

 

Réaction de la FEDOM à la nomination d’Ericka Bareigts comme ministre des outremers.

Au moment où elle décide d’un autre choix de vie et d’engagement, la FEDOM tient à saluer l’investissement de la ministre George Pau Langevin au service des Outre-mer et à la remercier.

Elle salue également la nomination d’Ericka Bareigts au poste de ministre des Outre-mer.

Fiscalité : des mesures "lancées trop tard" pour Gérard Collomb

Dans une interview accordée aux journal Les Echos, le sénateur-maire de Lyon Gérard Collomb estime que la politique fiscale du gouvernement a été lancé de manière trop tardive. "Si on l'avait mise en place dès le début du quinquennat, on ne serait pas dans cette situation. On a eu une perte de compétitivité de l'industrie française depuis dix ans. Aujourd'hui, on refait le terrain perdu, même si ce sera un peu tard au vu des prochaines échéances électorales."

Pages