Social

Prélèvement A la Source(PAS) et Indemnités Journalières Sécurité Sociale (IJSS) subrogées en DSN.

À compter du 1er janvier 2019, le PAS (prélèvement à la source) remplacera le système actuel de recouvrement de l’impôt sur le revenu. Dans ce contexte, le GIP-MDS (Groupement d’intérêt public – Modernisation des déclarations sociales), en charge de la maîtrise d’ouvrage de la DSN, fait une synthèse des modalités déclaratives à appliquer pour les indemnités journalières (IJSS) en cas de subrogation.

Muriel Pénicaud va "publier le nom des entreprises qui détachent de manière illégale"

Muriel Pénicaud s'est exprimée ce lundi 12 février au micro de BFM TV-RMC au sujet des travailleurs détachés. La ministre a présenté seize mesures dont une qu'elle juge particulièrement efficace : la publication des entreprises dans l'illégalité. 

Le chiffre est en hausse de 46% entre 2016 et 2017. La France a compté en 2017 un peu plus de 516 000 salariés détachés, hors transport routier, selon le bilan intermédiaire du plan national de lutte contre le travail illégal. 

La protection des données personnelles des salariés devra être renforcée

Dès le 25 mai 2018, le règlement général de protection des données (RGPD) du Parlement européen entrera en vigueur. Les services RH ne seront pas épargnés, car ils devront réexaminer l'ensemble des traitements portant sur les données personnelles des salariés. Eclairages avec Cécile Georges, Chief Privacy Officer chez ADP.

Harcèlement moral au travail : l’entreprise a sa part de responsabilité

En cas de harcèlement moral au travail, la personnalité pathologique du harceleur est souvent considérée comme seule cause de la situation. Pourtant, les facteurs de harcèlement moral sont nombreux, et peuvent notamment être organisationnels. Dans ce cas, ils touchent au fonctionnement de l’entreprise dans son ensemble et relèvent directement du pouvoir de direction de l’employeur. Celui-ci a tout intérêt à les identifier, car ils constituent la clé de voûte de la lutte contre le harcèlement moral au travail.

CSG, Cotisations... Estimez votre gain de salaire en 2018 grâce à notre simulateur

La loi de finances pour 2018 a acté la suppression à partir du 1er janvier 2018 de la cotisation salariale d’assurance maladie (0,75 % du salaire brut) et la réduction de la cotisation salariale d’assurance chômage (de 2,40 % à 0,95 % du salaire brut). Au 1er octobre 2018, la cotisation chômage disparaîtra complètement, permettant un nouveau gain de pouvoir d’achat pour le salarié.Les baisses de cotisations sociales sur le salaire entrent en vigueur en deux temps, d’abord au mois de janvier, puis au mois d’octobre.

Réduction Fillon dans le BTP : des changements à compter du 1er janvier 2018

La réduction Fillon permet aux entreprises de bénéficier d'une exonération de cotisations et de contributions patronales sur les bas salaires. De façon régulière, son mode de calcul est modifié. A compter du 1er janvier 2018, de nouveaux paramètres de calcul doivent être pris en compte.

En savoir plus ICI

 

Pages