Accueil

Réforme de la santé au travail

Les sénateurs Pascale Gruny et Stéphane Artano partagent le constat décrit dans le rapport Lecocq – rendu il y a maintenant plus d'un an. Ils ne sont en revanche pas du tout d'accord sur le scénario de réforme proposé, notamment en matière de gouvernance. Ils préconisent, eux, de garder les services de santé au travail interentreprises, mais de les certifier.

Des SSTI (services de santé au travail interentreprises) conservés mais certifiés, le cumul des activités de contrôle et de conseil des Carsat, pas de suppression du document unique… Les sénateurs Pascale Gruny (LR, l'Aisne) et Stéphane Artano (RDSE, Saint-Pierre-et-Miquelon) sont totalement en désaccord avec le scénario de réforme de santé au travail proposé dans le rapport de Charlotte Lecocq, Bruno Dupuis et Henri Forest l'an dernier. Leur rapport d'information a été adopté par la commission des affaires sociales le 2 octobre 2019. Il se veut "plus mesuré" que "le big bang, la révolution copernicienne" de Charlotte Lecocq, a résumé Stéphane Artano lors d'une conférence de presse le lendemain. Les sénateurs se saisissent d'un sujet qui devrait arriver dans les mois à venir au Parlement. Certaines de leurs propositions ont déjà été entendues ailleurs. 

En savoir plus