Bienvenue !

Le réseau routier se dégrade depuis plusieurs années et ce n’est pas faute pour les professionnels de la route d’alerter les pouvoirs publics sur les conséquences d’un tel laisser aller.


Il n’y a qu’à ouvrir les yeux, qu’elles soient départementales ou communales, des tronçons entiers se dégradent laissant apparaitre nid de poules et autres dangerosités.

Promesse d'Emmanuel Macron, l'indemnisation sans condition en cas de démission des salariés serait une première en Europe. Une mesure coûteuse.

La maladie (non professionnelle) du salarié fait partie des évènements auxquels tout employeur se retrouve un jour ou l’autre confronté. La situation se complique lorsqu’elle touche un salarié en congés payés. Concrètement, deux cas de figure peuvent se présenter :

L'agence de développement économique de la Collectivité Territoriale de la Martinique et l'ordre des experts-comptables ont signé une convention de partenariat pour faciliter l'accès des TPE-PME aux prestations d'expertise-comptable. Pour ce dispositif expérimental, la CTM a ciblé les domaines identifiés comme prioritaires que sont l'agro transformation, le tourisme, la biodiversité /énergie renouvelable et le numérique. Elle a aussi élargi le champ à l'économie verte ou bleue et à l'économie sociale et solidaire. Le dispositif sera véritablement opérationnel en septembre. 

Les vols sur chantier sont plus fréquents durant la période estivale. C'est pourquoi la Fédération française du bâtiment (FFB) rappelle aux professionnels les principaux conseils permettant de s'en prémunir.

En savoir plus ICI


Le Président de l'U2P (U2P -Union des entreprises de proximité- représentant les artisans, commerçants et professions libérales) avance ses 4 propositions pour engager une concertation avec le gouvernement :


1 - La réforme du RSI doit en premier lieu viser la neutralité financière : ne pas augmenter les cotisations des travailleurs indépendants


2 - Revoir le mode de calcul des cotisations : assiette des cotisations sociales soit modifiée de sorte que seule la part des bénéfices correspondant à la rémunération des travailleurs soit soumise à cotisations, et non la part réinvestie dans l'entreprise.

Le gouvernement a confié à l'Inspection générale des Affaires sociales une mission pour piloter la réforme du RSI.


Le 31 mai 2017 en Conseil des Ministres, il a été annoncé l'adossement du régime social des indépendants (RSI) au régime général d'ici la fin de l'année, ce qui a causé des inquiétudes au sein du patronat.

C'est pourquoi la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a annoncé mardi 18 juillet avoir confié une mission à Dominique Giorgi, de l'Inspection générale des affaires sociales (IGAS), pour piloter la réforme du RSI.


Une "concertation avec les organisations patronales aura lieu au cours de l'été où les organisations patronales exposeront leurs propositions à la ministre.


Source : Chef d'Entreprise


Le gouvernement annonçait le 7 juin dernier le report du dispositif du prélèvement à la source pour 2019. Le ministère de l’Economie et des Finances a aussi mentionné dans un communiqué que l’ impôt à la source est déjà entré en  phase de test, dès juillet 2017. Celui-ci est destiné à expérimenter la fluidité des échanges entre les collecteurs de l’impôt sur le revenu et le fisc.

Les organisations syndicales de salariés et d’employeurs se sont réunis ce mercredi 26 juillet 2017, à la Maison du BTP, pour discuter de la revalorisation de la grille des salaires des ouvriers et des Etam du secteur du BTP de Martinique.


Au terme des négociations, un accord a été signé entre les deux parties : les salaires des grilles en vigueur seront revalorisés de 1.2% à compter du 1er août 2017 et de 0.3% à compter du 1er novembre 2017.


Le présent accord s’applique sur le territoire de Martinique aux entreprises et établissements visés par les conventions collectives des ouvriers et des ETAM du Bâtiment, Travaux Publics et Activités Annexes de Martinique.

EDITO

LE MOT DU PRESIDENT DU SEBTPAM

De vieux entrepreneurs me disent que l'année 2016 a été la plus mauvaise pour le BTP depuis 30 ans. Les ventes de ciment ont connu, en effet, leur niveau le plus bas depuis 1997 et le secteur de la construction est le seul à avoir enregistré une diminution nette du nombre de ses emplois.

Mais si on en croit la dernière note de conjoncture de l'IEDOM, le climat des affaires se serait amélioré en fin d'année et les chefs d'entreprise se montreraient optimistes quant à la reprise de l'activité.

Tous, sauf ceux du BTP.

L'interview donnée, ce 20 mars, par le porte-parole du Conseil Exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique, n'est pas de nature à leur redonner espoir.

Nous avons la confirmation de ce que nous redoutions : aucune ouverture de chantier n'est annoncée. Des dossiers seraient prêts (lesquels ?), mais leur financement fait l'objet de négociation avec les banques. Des études sont en cours…

Un joli dépliant d'une dizaine de pages, distribué dans nos boîtes aux lettres, fait le bilan de l'activité de la CTM en 2016. On y apprend que 284 entreprises du BTP ont bénéficié de marchés de la collectivité à hauteur de 135 M€. Toutes ces opérations ont-elles été exécutées ?

Et on aurait apprécié de pouvoir comparer ces chiffres avec les réalisations des deux assemblées auxquelles la CTM s'est substituée.

S'il est une constante dans l'administration de notre Martinique, c'est bien la qualité médiocre de l'information mise à disposition des professionnels et, plus généralement, du citoyen.

Steve PATOLE, Président du SEBTPAM