Bienvenue !

En application des articles L. 6361-1 et L. 6361-2 du Code du travail, l'État exerce auprès des employeurs et des organismes prestataires d'actions de formation un contrôle administratif et financier sur les actions conduites en matière de formation professionnelle continue. Aux termes des articles L. 6362-4 et L. 6362-6 du même code, si les employeurs ou les organismes prestataires d'actions de formation ne peuvent justifier de la réalité des actions de formation conduites, celles-ci sont réputées ne pas avoir été exécutées et donnent lieu à remboursement de l'organisme ou de la collectivité qui les a financées pour les premiers, du cocontractant pour les seconds.

La période d'acquisition des congés payés dans le secteur du BTP s'étend du 1er avril au 31 mars. La période de prise de ces congés démarre au 1er mai. Les congés payés impliquent toute une série d'obligations, pour vous et pour vos salariés, ayant quelque peu évolué suite à la loi travail.


La période de référence correspond au temps pendant lequel le salarié acquiert des droits à congés payés. Pour le secteur du BTP, cette période s'étend du 1er avril au 31 mars de l'année suivante, soit actuellement du 1er avril 2016 au 31 mars 2017.

Suite au maintien du barème kilométrique pour l’année 2017, les limites d’exonération des indemnités de petits déplacements applicables dans le secteur du BTP (transport et repas) sont connues pour 2017.

Faites votre test et obtenez les résultats ICI


Le Medef a évoqué jeudi 9 mars 2017 une stratégie en 5 axes pour "faire de la France un leader mondial de la Smart Economy". Les PME sont au coeur de ce dispositif, pour assurer leur transformation en ETI et assurer la compétitivité du territoire.
 

Population 385 551 habitants (2013)


Moyenne d’âge : (moins de 20 ans : 24,9 %)


Population active : 178 000 (dont 42 % des salariés dans le secteur public)


Taux de chômage : 19,4 % PIB 8,14 Md€ 22 140 € par habitant Exportations +/- 450 M€


UNE SITUATION ÉCONOMIQUE ET SOCIALE QUI POUSSE LES ENTREPRENEURS À RÉAGIR


La Martinique se caractérise par une croissance économique en panne depuis plus de cinq ans et un niveau inégalé de chômage des jeunes de moins de 25 ans.

Communication du porte-parole du Gouvernement

17 février 2017

EDITO

Voeux du Président du SEBTPAM

J'adresse à mes compatriotes martiniquais, à ceux qui ont la charge de la gestion des affaires communes (élus ou chefs d'administration), aux entrepreneurs, artisans et salariés du BTP mes vœux pour une année 2017 placée sous le signe de la lucidité, de la responsabilité et du sens de l'effort.

La nouvelle année se présente sous de bien meilleurs auspices que la précédente. Le budget de la collectivité territoriale et les déclarations de son président annoncent une relance de la commande publique dans notre secteur d'activité. On peut en attendre une impulsion positive sur l'ensemble de l'économie à travers l'augmentation de la production des biens intermédiaires et des services utilisés par le BTP ainsi que, grâce aux revenus distribués, à une reprise de la consommation des ménages. La confiance pourrait revenir et, avec elle, les investisseurs.

Mais l'injection de fonds publics n'aura d'effets durables que si les entreprises sont mises en position d'en tirer le meilleur parti. La simplification et la transparence des procédures d'attribution des marchés sont nécessaires, tout comme la prévention et la répression du travail illégal. Un outil statistique tourné vers l'évaluation et la prévision est également indispensable. Enfin, la formation des jeunes est un enjeu majeur face au vieillissement de la population des salariés de la branche.
Tous ces chantiers sont ouverts. Il faut saluer l'implication de la CTM dans la refonte des dispositifs de formation et celle des Chambres consulaires dans la concertation des acteurs de la commande publique et, singulièrement, dans la mise en place d'un observatoire de la construction.

A bien des égards, 2017 sera une année charnière.

Souhaitons que la profession, au sens le plus large du mot, sache faire litière des querelles dérisoires et saisir les opportunités qui s'offrent à elle.

Sachons privilégier l'essentiel.

Steve PATOLE, Président du SEBTPAM